Blogactiv en français

La crise de la dette a éclaté avec son prix à payer : le redressement des finances publiques, la réduction des dépense publiques et l’augmentation des recettes fiscales. Théoriquement, cette « austérité » devait , pensait-on, renforcer la compétitivité, stimuler les exportations et à la longue ramener la croissance qui permettrait de rembourser les dettes, créer des emplois, augmenter le pouvoir d’achat, bref remettre en marche les cercles vertueux du développement économique. A ce jour cela n’a pas fonctionné comme espéré et il faut constater que forcément il y a quelque chose qui n’a pas tourné rond.

Author :
Print
EurActiv Network